Accéder à la recherche
Logo des éditions Presses de la cité

Lire un extrait


Parution le 18 janvier 2018
352 pages



Partager cette page



Et le ciel se refuse à pleurer...
Gérard GLATT


Août 2016, en Haute-Savoie, sous un soleil de plomb, trois hommes se retrouvent à la mort de celle qui a broyé leur vie. Souvenirs et confidences de chacun jaillissent pour faire éclater le secret de la défunte...
Morte et muette à jamais, Germaine, fauchée par un sapin. C'est son mari, Tronchet, qui en fait la macabre découverte ce jour d'août 2016. Le travail harassant de la ferme, le soin constant porté aux bêtes n'auront été finalement que le ciment et le quotidien d'un couple désassorti. Pourquoi cette femme belle, vénéneuse, ne cachant pas son désir pour d'autres hommes, s'est-elle mariée avec cet honnête paysan, qu'elle méprisait ? Dans sa solitude et sa peine, car l'homme était amoureux, Tronchet a auprès de lui son grand fils Antoine, revenu de la ville le temps des funérailles, mais aussi Edmé, frère de coeur d'Antoine, toujours fidèle à la besogne, un vrai garçon de ferme. Tous trois forment une chaîne unie, solidaire, délivrée de l'emprise toxique de Germaine, mais pas de leurs tourments, de leur histoire commune, ni de leurs doutes quant aux circonstances étranges de la mort de Germaine.
Il y a aussi ce médaillon doré, que tous ont toujours vu au cou de la défunte, qui renfermait un soi-disant secret... Un secret que l'opaque Germaine n'a jamais voulu dévoiler.

Du même auteur


Vous aimerez aussi


 
  • Couverture de l'ouvrage Le Chemin des larmes
  • Couverture de l'ouvrage La Saga des Bécasseaux
  • Couverture de l'ouvrage Ce feu qui me dévore
  • Couverture de l'ouvrage La Saga des Pitelet
 
Ils en parlentTout voir Les médias
"L'écriture est poétique et les scènes de la vie rurale sont très bien décrites."

Télé Magazine
+
Les lecteurs de Babelio Il n'y a pas que le ciel qui se refuse à pleurer sur cette Germaine qui se paye le luxe de mourir dès la première page ! Comment regretter cette  mégère aigrie que personne n'a pu ou su apprivoiser et...
Dominique84
+
Déposer un commentaire +