Accéder à la recherche
Logo des éditions Presses de la cité

Lire un extrait


Parution le 16 février 2012
240 pages



Partager cette page


Défense d'aimer
Florent GONÇALVES


Adaptée au cinéma, sous le titre Éperdument, une incroyable histoire d'amour qui a défrayé la chronique.
« On pourra toujours dire et penser que nous n'aurions pas dû. Mais depuis quand l'amour se commande-t-il ? Toutes les bonnes raisons que nous avions l'un et l'autre d'arrêter ne nous ont jamais séparés. Rien n'y a fait. Et ça m'a coûté tout ce qui jusque-là était ma vie. »
Début 2011, Florent Gonçalves, directeur modèle de la prison de Versailles, était arrêté pour avoir entretenu une liaison avec l'une de ses détenues, et pas n'importe laquelle, puisqu'il s'agissait de la jeune femme qui avait servi d'« appât » dans l'affaire du gang des barbares.
Les médias se déchaînèrent, les colonnes des journaux s'emplirent d'accusations et d'insinuations : l'homme bénéficiait d'un « système », la fille l'avait « manipulé ».
Or tout était faux : chassé de l'administration pénitentiaire, lâché par sa famille, poursuivi en justice, Florent Gonçalves avait tout perdu, y compris son honneur, pour la plus inexcusable et la plus belle des fautes : l'amour d'une femme...
Aujourd'hui, Florent Gonçalves a décidé de rétablir la réalité des faits en livrant dans ce témoignage, qui paraîtra au moment où s'ouvrira son procès, sa part de vérité.

Vous aimerez aussi


 
  • Couverture de l'ouvrage Bien dans son slip
  • Couverture de l'ouvrage Je suis le chat qui va tout seul...
  • Couverture de l'ouvrage Iris Grace
  • Couverture de l'ouvrage Les Théories folles de l'Histoire
 
Ils en parlentTout voir Les médias
"Dans un livre confession [...], Florent Gonçalves apporte "sa vision" de l'affaire." 20 minutes
+
Les lecteurs Vos commentaires Pour avoir "séjourné" a la MAF de Versailles a cette période là. Je ne...
zozo
+
Les lecteurs de Babelio Ce récit autobiographique est bouleversant. Une passion qui mérite d'étre vécue au moins une fois dans sa vie. L'auteur a tout assumé sans jamais flancher. Moi je dis bravo. N'en déplaise aux détract...
mesangebleue
+
Déposer un commentaire +